Entre le ballon et le ballet, Giancarlo Sergi peine à choisir

La nomination du Lausannois à la tête du Béjart Ballet suscite des critiques dans les milieux du basket. Le Lausannois dit qu’il va s’engager à «150%» pour le ballet. Mais ne veut pas lâcher le basket.
source :